Suyu Lee
Corée du Sud, 39 min
European Premiere

Une mère se souvient de ses étés d’enfance. Sa fille, réalisatrice, tombe malade et se tourne alors vers la Nature à la recherche d’images et de sensations qui lui permettraient de trouver la sérénité. Suyu Lee livre ici un journal intime sensoriel et lumineux sur les choses précieuses de la vie. 

Une mère se remémore ses souvenirs d’été, quand elle était petite fille. Elle les relate à sa fille, réalisatrice. Un jour, cette dernière tombe malade, diagnostiquée d’une tumeur au sein. Elle se tourne alors vers la Nature à la recherche d’images et de sensations qui lui rappelleraient aussi ce sentiment laissé par l’été, pour faire ainsi communier paix et esprit dans l’attente d’une guérison prochaine. Grâce à un collage impressionniste fait de lumières, d’ombres, d’arbres et d’eau, ses notes filmiques composent un paysage imaginaire sur les choses précieuses de la vie. Comme un remède, ce paysage lui permettra de retrouver une part de quiétude dans des moments de doute et de peur. Suyu Lee livre ici un journal aussi intime que sensoriel. À la question dostoïevskienne « quelle beauté sauvera le monde ? », elle pourrait ainsi répondre que la beauté de son propre monde est à trouver dans les images de ses désirs et souvenirs, dans les jeux d’ombre et de lumière du feuillage des arbres en été.

Aurélien Marsais

Bande-annonce

Partagez vos impressions sur un film
ou posez vos questions aux cinéastes

Avez-vous envie de partager votre ressenti avec un réalisateur ou une réalisatrice? Avez-vous des questions ou des commentaires? Vous pouvez leur écrire un message en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Écrivez au cinéaste ou à la cinéaste

Durée
39 min
Année
2020
Pays
Corée du Sud
Section
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages
Première
European Premiere
Langue
coréen
Sous-titre
anglais, français
Production
Taewoong Won
Contact de vente
Suyu LeeYtra Filmhiyui@naver.com+821051228990

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

→ Tous les films