Andrés Guerberoff
Argentine, 61 min
Première mondiale

Tout au long de son histoire, le cinéma s’est demandé comment filmer l’Autre. Borom Taxi apporte une réponse concise et sensible à cette question : ce premier film nous plonge dans un état d’incertitude et de désorientation sans doute similaire à celui vécu par les personnages, qui ont quitté le Sénégal pour Buenos Aires. 

Tout au long de son histoire, le cinéma s’est demandé sans relâche comment filmer l’Autre. Andrés Guer-beroff apporte une réponse sensible et originale à cette question : il déconstruit les limites de l’espace pour développer de nouveaux scénarios, au plus proche de la perception et des expériences de ses personnages contraints de quitter le Sénégal pour arriver à Buenos Aires. Nous les suivons alors qu’ils reproduisent leurs rituels et tentent de s’adapter, communiquent avec leurs familles, travaillent ou cherchent du travail, et partagent leurs réflexions sur leur condition de vie. La communication qu’ils établissent via leur smartphone avec leur famille crée autant de films à l’intérieur du film : nous sommes transporté.e.s dans d’autres espaces, d’autres maisons, d’autres villes, perdu.e.s dans un labyrinthe sans entrée ni sortie. Ce premier film d’une grande intelligence nous plonge dans un état d’incertitude et de désorientation certainement proches de celui des personnages.

Violeta Bava

Bande-annonce

Durée
61 min
Année
2020
Pays
Argentine
Section
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages
Première
Première mondiale
Langues
wolof, espagnol
Sous-titres
anglais, français
Production
Andrés GuerberoffLeandro ListortiMaravillacinePaula ZyngiermanMaravillacine
Contact de vente
Paula ZyngiermanMaravillaCinemaravillacine@gmail.com+5491148624416

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

→ Tous les films