A comuñón da miña prima Andrea

Brandán Cerviño
Espagne | 2021 | 12 min
Première mondiale
Langue : galicien
Sous-titres : anglais, français

La communion d’Andrea a lieu dans une petite église galicienne, selon des traditions d’un autre temps. Heureusement, avec son cousin cinéaste et à l’aide de quelques outils techniques, la petite fille reprend les choses en main. Ensemble, ils détournent le film de famille pour en faire un objet inattendu et désopilant.

La communion d’Andrea a lieu dans une petite église galicienne rurale, selon des traditions d’un autre temps. Ayant fréquenté une école de cinéma, son cousin se voit réquisitionné par la famille pour être photographe officiel de la cérémonie. Si les images originales traduisent tant la modestie d’un lieu que l’appréhension sceptique de ce moment par la petite fille, les échanges entre cette dernière et son cousin, a posteriori, permettent de cerner les goûts d’Andrea, très en contrastes avec la situation, et marqués par l’univers des clips vidéos et d’une certaine urbanité. Un film bonbon, aux apparences de film amateur détourné, dans lequel les souvenirs de la petite cousine inspirent au cinéaste l’usage d’outils techniques venant teinter les images, à grand renfort d’animation, d’effets spéciaux et, de façon peut-être plus significative encore, de mélodies et d’habillages sonores. Sur fond de reggaeton, les smartphones se substituent aux bibles et chapelets et révèlent en quelques minutes un portrait croisé affectueux et désopilant à l’humour pop.

Emilie Bujès

Bande-annonce

Contact de vente
Josep PrimMarvin&Waynefest@marvinwayne.com+34934863313

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

→ Tout le programme