The Blackbird Group

Anton Bialas
France, 43 min
Première mondiale

Un groupe de personnes vit dans une maison dans un village français, où la vie de tous les jours s’écoule en une succession de petits gestes : manger, dormir, être. Lié.e.s entre eux.elles par une angoisse existentielle insoutenable, ils.elles préparent méthodiquement le passage du jour à la nuit, le passage d’un monde à un autre. 

Dans un village français, un groupe de personnes partage une maison où la vie de tous les jours s’écoule en une succession de petits gestes : manger, dormir, être. Lié.e.s entre eux par une angoisse existentielle insoutenable, ils.elles préparent méthodiquement le passage du jour à la nuit, qui ressemble beaucoup au passage d’un monde à un autre. Anton Bialas examine une jeunesse torturée, coupée du monde, entièrement absorbée par sa souffrance. Sans bruit, il capture les gestes minimes qui les rapprochent de leur destinée fatale. Leur douleur semble les rendre inaccessibles. Pourtant, avec des éclairages précis et un cadrage ascétique en 1:37, l’oeil du réalisateur observe leur visage, leur corps, leur regard perdu dans le vide. Un film qui ne montre pas des personnages mais des individus, une jeunesse hantée par ses démons, incapable de parler, poussée à un ultime geste irréversible qui lui permettra de traverser la nuit, dans l’espoir d’atteindre le jour. À la fin du film, comme un clin d’oeil cinéphile, la voix de Jeanne Moreau qui chante Absences répétées apporte une note désespérée tout en donnant sens à une série d’actions inertes et nihilistes, d’une simplicité glaçante et pourtant émouvante.

Violeta Bava

Bande-annonce

Durée
43 min
Année
2020
Pays
France
Section
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages
Première
Première mondiale
Langue
français
Sous-titre
anglais, français
Production
Felix De GivryRemembersCorry Van RhijnEddy Production
Contact de vente
Corry Van RhijnEddycorry@eddy.tv+33626889798

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

→ Tous les films