Bijan Anquetil
France, 59 min
Première mondiale

Après un premier film, Bijan Anquetil retrouve Hamid et Sobhan, amis arrivés clandestinement d’Afghanistan,
 que la vie en Europe a séparés. Le premier est devenu réfugié politique. Le second, de tentatives en déportations, continue de chercher sa place. Begzor Begzar est la chronique mélancolique de deux destinées arbitraires.

Hamid et Sobhan se sont rencontrés sur la route tumultueuse qu’ils ont empruntée, comme des milliers d’autres, fuyant l’Afghanistan pour l’Europe. C’était à Patras ; ils se sont retrouvés à Paris des années plus tard. Bijan Anquetil avait fait un premier film avec eux ; l’espace d’une nuit, autour d’un feu, les deux amis racontaient leur parcours de migrants. Aujourd’hui, Hamid a reçu un titre de séjour, de réfugié politique. Sobhan, lui, a été débouté et doit quitter le territoire français. Bijan les accompagne sur leur chemin désormais séparé. « Telle la bougie, je pleure la vie qui se consume. Je suis un fardeau pour toi, laisse-moi et poursuis ton chemin » reprend Sobhan de la chanson qui donne le titre au film. Il est celui que Bijan Anquetil ne veut pas laisser, pour un moment, le temps de la fabrication du film, malgré ses nombreuses tentatives pour rejoindre l’Angleterre où il pourra encore essayer quelque chose, et ses déportations d’un pays à l’autre… Dans cette chronique politique et mélancolique, le cinéaste leur propose simplement de faire un film ensemble, comme un bout de chemin qu’on partagerait.

Madeline Robert

Durée
59 min
Année
2020
Pays
France
Section
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages
Première
Première mondiale
Langue
x-far
Sous-titre
anglais, français
Production
Raphaël Pillosio
Contact de vente
Emeline Bonnardet
diffusion@atelier-documentaire.fr
+33953892384

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages