Notre corps est une arme - Prisons, Guérilla

Clarisse Hahn
France, Irak, Turquie, 31 min

Dans ce diptyque, Clarisse Hahn traite de la lutte des Kurdes pour leur indépendance : dans le premier volet, deux rescapées d'une grève de la faim dans les prisons turques en 2000 parlent au présent de ce combat, tandis que le second volet prolonge ce geste en articulant des images tournées dans les maquis rebelles du PKK et des plans de la communauté kurde parisienne.

Intitulé « Notre corps est une arme », le nouveau projet de Clarisse Hahn (VdR 2007) se décline en plusieurs formes documentaires. Centrés sur le Mexique, Los Desnudos montre les marches paysans expropriés par le gouvernement tandis que Boyzone est unesérie de portraits de jeunes délinquants publiés dans la presse de Mexico. VDR a choisi de programmer un diptyque kurde : Prisons revient sur la répression des prisonniers politiques kurdes dans les prisons de Turquie en 2000 en donnant la parole à deux femmes qui en ont réchappé, marquées dans leur chair à vie par cette expérience. Guérilla, quant à lui, est construit à partir d'images tournées par les rebelles kurdes du PKK dans les maquis turco-irakiens. Jouant et dansant, les corps juvéniles conjurent avec légèreté la mort, et l'on pense aux fedayin palestiniens décrits par Genet dans les bases de Jordanie. La deuxième partie montre les réfugiés kurdes vivant dans la rue à Paris, se réunissant au siège du PKK, ou reproduisant les mêmes gestes que leurs compatriotes combattants dans un parc public. En écho à une gréviste de la faim, ils sont comme des « fusils chargés, des balles prêtes à jaillir ». Même le temps d'une danse.

Emmanuel Chicon

Durée
31 min
Année
2012
Pays
France, Irak, Turquie
Section
Compétition Internationale Courts Métrages
Langues
turc, kurde, français
Sous-titres
anglais, français
Production
Clarisse Hahn

Compétition Internationale Courts Métrages

→ Tous les films