No estoy muerto, solo estoy dormido

Juan S Lopez Maas
Pays-Bas, 25 min

Deux familles dans le Pérou rural d’aujourd’hui – des fermiers éleveurs d’ânes, et des musiciens recueillis sur la tombe du père. Un voyage au coeur de la culture péruvienne, de la vie et de la mort, du sacré et du profane, servi par une magnifique photographie. Un film envoûtant, entre narration et contemplation, au pays où les ânes ont une âme.

Au Pérou, des fermiers chérissent leurs ânes. Ils les élèvent dans un petit paradis terrestre, loin des durs labeurs qui leur sont habituellement réservés. Ici, l’âne est roi, il fait partie intégrante de la famille. Ailleurs, dans un petit village au sud de Lima, une fratrie de musiciens se réunit dans la tristesse et la joie autour de la tombe du patriarche récemment décédé, Amador Ballumbrosio, ambassadeur de la culture afro-péruvienne. Ici, l’âne est précieux… pour le squelette de sa mâchoire, instrument de percussion incontournable ! Entre narration et contemplation, ce film envoûtant voyage d’un univers à l’autre, de vie à trépas, saisissant le sacré et le profane où on ne les attend pas. Servi par ses qualités d’image et de montage, le récit documentaire tend à l’évocation. Et dans cette réflexion poétique sur l’homme et l’animal, la mort et l’au-delà, la fable a naturellement sa part : car comme le veut une croyance locale, c’est en ânes que les âmes des défunts se réincarnent…

Alessia Bottani

Durée
25 min
Année
2011
Pays
Pays-Bas
Section
Compétition Internationale Courts Métrages
Langue
espagnol
Sous-titre
anglais
Production
Denis Vaslin
Contact de vente
Denis Vaslinintern@volyafilms.com+31104155621

Compétition Internationale Courts Métrages

→ Tous les films