Fazlamesai

Gürcan Keltek
Turquie, 20 min

Gürcan Keltek brosse un portrait de la classe ouvrière musulmane, marginalisée. Une jeune Kurde se dresse contre les règles et les traditions de sa famille. Le membre le plus jeune d’un clan sur le déclin se souvient du passé. Un enfant travaille pour faire vivre sa famille, comme il est le seul à gagner de l’argent. Un jeune homme vend son corps, son unique outil de travail, à des touristes, en face de la mosquée bleue.

Istanbul, aujourd’hui. La ville est devenue une gigantesque machine qui divise ses habitants. Les voix de jeunes travailleuses et travailleurs résonnent à travers les rues. La dure réalité de cette phase économique incertaine est ressentie dans tous les segments de ce qu’il reste de la structure des classes sociales turques. Une jeune fille kurde se dresse contre les règles et les traditions de sa famille. Le dernier jeune représentant d’un clan sur le déclin se souvient avec nostalgie du passé. Un enfant travaille pour faire vivre sa famille, dont il est le seul membre à gagner de l’argent. Un jeune chômeur vend son corps, l’unique outil de travail qui lui reste, à des touristes, en face de la mosquée bleue. Déchirée entre l’Orient et l’Occident, la ville est devenue le symbole d’un monde qui n’arrive ni à faire marche arrière, ni à avancer (pas encore…). Gürcan Keltek brosse un portrait de la classe ouvrière musulmane, marginalisée, avec beaucoup de style. Filmé dans un noir et blanc puissant et granuleux, Fazlamesai est une méditation sombre sur la façon dont les êtres humains luttent face aux épreuves, en s’accrochant à leurs vies et à leurs espoirs.

Giona A. Nazzaro

Traduction BMP Translations

Bande-annonce

Durée
20 min
Année
2011
Pays
Turquie
Section
Compétition Internationale Courts Métrages
Langues
kurde, turc
Sous-titres
anglais
Production
İpek Sarp

Compétition Internationale Courts Métrages

→ Tous les films