Bruno Moraes Cabral
Portugal, 29 min

Au Portugal, à chaque rentrée académique, la tradition du « bizutage » va bon train. Sous les directives de leurs aînés, des promotions entières de nouveaux étudiants rampent dans la boue, miment des actes sexuels, enchaînent les bières et répètent à tue-tête les pires obscénités. Plongée au cœur d’un rite de passage moderne et primitif à la fois, entre esprit bon enfant et fascisme ordinaire.

« Il est toujours facile d’obéir si l’on rêve de commander », écrivait Jean-Paul Sartre.

Lors des vastes cérémonies de « bizutage » organisées dans les universités portugaises à chaque rentrée académique, des promotions entières de nouveaux inscrits se soumettent docilement aux ordres de leurs aînés. Sans broncher, ils rampent dans la boue, miment des actes sexuels, enchaînent les bières et répètent à tue-tête les pires obscénités. Jeux de pouvoir, humiliation et soumission sont au cœur des mises en scènes des « vétérans ». Cet impressionnant film d'observation plonge au cœur d’un rite de passage moderne et primitif à la fois, parfois drôle, souvent pathétique, où se mêlent esprit bon enfant et fascisme ordinaire. Alternant plans rapprochés et vues d’ensemble, le regard sociologique du cinéaste invite à la distanciation. Sous nos yeux, la coutume (‘praxe’ en Portugais) devient ‘praxis’: une pratique toute symbolique et faussement transgressive, qui singe une société aliénante sous couvert de caricature et croit marquer l’entrée des jeunes dans l’âge adulte en les ramenant à l’état d’esclaves.

Alessia Bottani

Bande-annonce

Durée
29 min
Année
2011
Pays
Portugal
Section
Compétition Internationale Courts Métrages
Langue
portugais
Sous-titre
anglais
Production
Bruno Moraes CabralCarlos Isaac Pereira

Compétition Internationale Courts Métrages

→ Tous les films