Chuyen moi nha

Pham Ngoc Lan
Vietnam, 9 min

Quelle image donner d'une société largement invisible ? Avec des plans fixes animés par le son de la radio d'Etat vietnamienne, Lan Pham Ngoc, observateur de la vie urbaine, transforme ses personnages, figés un instant dans leur vie quotidienne, en corps ventriloques et paradoxalement résistants aux discours officiels qui infiltrent les talk-shows et les fictions radiophoniques populaires.

Quelle image donner d'une société largement invisible ? Dans son court métrage de fin d'études au DOCLAB d'Hanoï, Pham Ngoc Lan met en œuvre un dispositif simple, à la limite de la photographie : huit plans fixes rigoureusement cadrés qui mettent en scène des Vietnamien(ne)s anonymes, issu(e)s de toutes les couches sociales du pays : les passagers d'un bus, un ouvrier, un pêcheur, un intellectuel, un vieillard et son chien, une mère et sa fille, écoutant des talk-shows, des chansons populaires, des poèmes ou des dramatiques. Ces personnages, montrés dans des espaces séparés, n'en sont pas moins réunis, du moins parcourus, par les ondes de la radio d'Etat vietnamienne. Figés un instant dans leur vie quotidienne, les héros de Chuyen moi nha sont des corps ventriloques. Leur immobilité partielle semble confirmer le discours d'un speaker (« l'histoire d'un seul peut être l'expérience de tous ») et le fait qu’ils sont parlés. Mais les histoires qui les traversent donnent à leur présence un poids inattendu, comme si l'opacité des corps ainsi exposés ouvrait pour le spectateur les portes de leur imaginaire.  

Emmanuel Chicon  

Durée
9 min
Année
2011
Pays
Vietnam
Section
Premiers Pas
Langue
vietnamien
Sous-titre
anglais
Production
Thi Nguyen Trinh
Contact de vente
Thi Nguyen TrinhThidoclab@gmail.com+8443734225239

Premiers Pas

→ Tous les films