Film still of the film The Cobbler of Stalingrad Street, directed by Romane Schirm, Magali Fouquet, Visions du Réel 2012

The Cobbler of Stalingrad Street

Le Cordonnier de la rue de Stalingrad

Romane Schirm & Magali Fouquet
France, 24 min

Monsieur Bennoit est un cordonnier à l’ancienne. Dans son échoppe, en banlieue parisienne, les habitants du quartier vont et viennent, en racontant leur vie. Pendant ce temps, méthodiquement, l’artisan travaille. Les voix et les gestes, les matières et les visages donnent corps à ce tableau savamment fragmenté d’un monde en voie de disparition, servi par une remarquable photographie.

Monsieur Bennoit est un cordonnier à l’ancienne. Dans son échoppe, en banlieue parisienne, les habitants du quartier vont et viennent en racontant leur vie. Sur ces conversations de comptoir savoureusement banales, l’artisan-confident tape, gratte, colle et décolle, taille et recoud, ponce et polit. Dans un univers urbain morne, anonyme et géométrique – tel qu’il ouvre et ponctue le film, la petite boutique, vestige d’une autre époque, fait office de refuge. Un « commerce de proximité », dirait-on aujourd’hui. Par un bel exercice de fragmentation, servi par une magnifique photographie, le film passe ce microcosme à la loupe et le dévoile peu à peu. Les bruits de machine, les voix. Les pieds, les mains. Les gestes, les matières. Ensuite seulement, les visages. Un bout de cuir usé, en très gros plan, se mue en tablier. Travaillant avec finesse le cadre et la mise au point, multipliant les angles de prise de vue, les deux jeunes réalisatrices brossent un admirable tableau impressionniste. Celui d’un métier – et d’un monde – en voie de disparition.

Alessia Bottani

Durée
24 min
Année
2011
Pays
France
Section
Premiers Pas
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Magali Fouquet

Premiers Pas

→ Tous les films