Emelie Wallgren & Ina Holmqvist
Suède, 29 min

Dans une école spécialisée de Stockholm, une gamine iranienne essaie de saisir les mystères de sa nouvelle langue. C’est sa première expérience dans un autre pays. Mais ses tentatives de se lier d’amitié avec les autres élèves échouent devant les barrières linguistiques et elle se retrouve vite aux marges du groupe. Petit à petit, elle apprendra les mots et avec eux la confiance envers le monde.

La loi secrète de l’émigration impose d’apprendre au plus vite la langue et la culture du pays d’accueil, pour mieux s’intégrer. Le parcours est difficile et nécessaire, parce que c’est à travers la communication qu’on peut créer des liens avec les autres. C’est ce qu’on voit dans ce film, d’une rare concision émotionnelle. Si faire du cinéma direct signifie filmer les êtres et les choses à la juste distance, The Quiet One va droit au cœur de la question. L’histoire se déroule dans une école spécialisée de Stockholm, où des enfants immigrés apprennent le suédois, avant de commencer leur cycle scolaire. C’est ici que la caméra cerne Maryam, une gamine iranienne de six ans qui essaie de saisir les mystères de cette nouvelle langue. Pour la première fois, elle fait l’expérience de la neige, des croquettes de poisson, des biscuits de pain d’épices. Mais ses tentatives de se lier d’amitié avec les autres élèves échouent devant les barrières linguistiques et elle se retrouve vite aux marges du groupe. Petit à petit, Maryam apprendra les mots et avec eux, elle retrouvera sa confiance envers le monde.

Luciano Barisone

Durée
29 min
Année
2011
Pays
Suède
Section
Premiers Pas
Langue
suédois
Sous-titre
anglais
Production
Emelie WallgrenIna Holmqvist

Premiers Pas

→ Tous les films