Suchtgarten

Jakob Lass
Allemagne, 9 min
Première mondiale

Quel est le rapport entre l’envie de se satisfaire et le rituel liant un homme à son ordinateur dans sa quête de pornographie? Suchtgarten explore la façon dont l’addiction au numérique engendre de nouvelles formes de pulsions sexuelles etquestionne notre conception du désir et du plaisir. Le sexe sur internet devient la métaphore d’une société ne parvenant pas à répondre aux besoins existentiels des hommes et des femmes.

Selon l’écrivain français surréaliste Alfred Jarry, le sexe n’a rien à voir avec le corps ou l’amour. C’est le langage ultime des (hommes-)machines (comme développé dans son œuvre « Le surmâle »). Où cette idée nous mène-t-elle dans le domaine de la pornographie et du sexe sur internet? Quel rapport existe-t-il entre le désir ou le besoin de se satisfaire et le rituel liant un homme à son ordinateur? Si le sexe est davantage une histoire de machine que de corps, alors la pornographie est le fantôme qui hante la machine. Suchtgarten examine la frontière qui sépare le corps réel, assis devant l’ordinateur, et la relation que celui-ci entretient avec les images téléchargées. La mécanique du désir est la clé qui permet de comprendre comment l’addiction au numérique crée une nouvelle forme de pulsions sexuelles. Dépourvu de réelles scènes sexuelles, Suchtgarten interroge notre conception du désir et du plaisir. Le regard mélancolique du consommateur de pornographie sur internet forme le paradigme d’une société qui marchandise le sexe et le corps, et ne parvient pas à répondre aux besoins essentiels des hommes et des femmes de vivre en accord avec leurs désirs.

GIONA A. NAZZARO 

Traduction BMP Translations

Durée
9 min
Année
2012
Pays
Allemagne
Section
Premiers Pas
Première
Première mondiale
Langue
allemand
Sous-titre
anglais
Production
Claudia Schebesta
Contact de vente
Cristina Marxdistribution@filmuniversitaet.de
c.marx@filmuniversitaet.de
distribution@hff-potsdam.de
+493316202564
+493316202564

Premiers Pas

→ Tous les films