Kham Sai Kong
Myanmar, Allemagne, 7 min

Grand-père a un cœur d'or. Mais il jure comme un charretier. Grand-père s'occupe de son petit-fils qu'il appelle « Sweetie pie » ou « Sonny boy », le laisse faire à peu près n'importe quoi, comme couper sa banane avec un CD, tout en l'injuriant. Pour son premier film, Kham Sai Kong filme cette  relation ambiguë comme un jeu entre deux enfants séparés par... deux générations.

U Win Maung est un grand-père au cœur d'or. Il aime s'occuper de son petit-fils préféré, dont il oublie parfois le nom et qu'il interpelle à tout bout de champ par « Sweetie pie » ou « Sonny boy ». Sweetie pie est le premier film de Kham Sai Kong, réalisé sous l'égide de la Yangon Film School, fondée par la cinéaste anglo-birmane Lindsey Merrison pour soutenir l'émergence de jeunes cinéastes du Myanmar. De cet étrange huis clos qui réunit dans le même plan deux enfants – l'on ne sait trop qui veille sur l'autre du vieillard ou du bambin – , surgit rapidement un malaise qui ne nous quittera plus. U Win Maung, tout attentionné qu'il soit, ne cesse d'adresser à son petit-fils des « motherfucker » et autres sobriquets affectueux du même acabit, tout en le laissant faire à peu près n'importe quoi...comme couper sa banane avec un CD. S'impose alors peu à peu la vision d'une relation teintée de cruauté entre un homme au visage parcheminé, cloué dans son siège, et contemplant avec une mélancolie inquiète la vie qui se retire peu à peu de son corps fatigué et que semble lui « voler » le jeune Min Khan Ko, les yeux rivés vers la lumière du dehors.

Emmanuel Chicon

Durée
7 min
Année
2011
Pays
Myanmar, Allemagne
Section
Premiers Pas
Langue
birman
Sous-titre
anglais
Production
Lindsey Merrison
Contact de vente
Lindsey Merrisonyfs.festivals@googlemail.com
merrison@aol.com
+4930 30614448

Premiers Pas

→ Tous les films