Eléonor Gilbert
France, 54 min
Première mondiale

Une forêt de pins, une peur ancestrale et les souvenirs obscurs d'un conte qui n'a d'enfantin que le nom ; celui de Barbe-Bleue, meurtrier de ses épouses. Ainsi s'ouvre Hôtel Echo, annonçant d'autres histoires, bien éloignées des contes de fées, qui sous l'action d'un regard attentif, émergent à la mémoire. Le lieu d'observation ? Une tour de guet, perchée sur un mont ardéchois d'où deux femmes surveillent les départs de feu. Quelques cartes, des jumelles, un rapporteur, leurs outils sont tout simples, à l'image du dispositif mis en œuvre par Eléonor Gilbert qui explore l'idée d'un possible guet intérieur. Le regard ainsi aiguisé, la narratrice-guetteuse se remémore des histoires oubliées, refoulées, des histoires de violence qu'on appelle domestique, dont les signes sont si difficiles à faire émerger. Pourrait-on trouver un lieu d'observation idéal pour les repérer ? Un jeu d'outils simples et un vocabulaire commun pour en parler ? C'est une tentative plus que jamais nécessaire qu'elle nous propose, un exercice d'apprivoisement de la vue, qui met les spectateurs en position, eux-aussi, de guetteurs.

Céline Guénot

Durée
54 min
Année
2018
Pays
France
Section
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages
Première
Première mondiale
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Raphaël Pillosio
Contact de vente
Emeline Bonnardetatelierdocumentaire@yahoo.fr+33951352808

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

→ Tous les films