Sanchaek

Koo-yong Sohn
Corée du Sud, 19 min
Première mondiale

Une fille et un garçon marchent dans les rues presque vides de leur ville. Ils ont tous deux l'air seuls. Que cherchent-ils ? Ils continuent de marcher et il semble que leur chemin vont se croiser d'une quelconque manière, dans un quelconque endroit. Leur flânerie dans le labyrinthe citadin devient le reflet d'une aventure intérieure qui n'ose pas se manifester à l'extérieur, une exploration de la topographie urbaine, le reflet d'une aventure métaphysique. Le réalisateur Koo-yong Sohn explique la structure de son film en ces mots: « En partant du principe que le cinéma est très proche de la musique, j'ai eu l'idée de faire un film dont la forme ressemble à un morceau de musique. C'est pourquoi j'ai voulu construire la temporalité de ce film selon une structure non narrative et en suivant un rythme et une mélodie. Je me suis dit que le mouvement de la caméra et des acteurs, les couleurs et les formes à l'intérieur du cadre et les environnements sonores naturels pouvaient jouer le rôle du rythme et de la mélodie ». Une exploration subtile de la solitude urbaine. Une comédie sophistiquée sur les flâneurs du monde intérieur.

Giona A. Nazzaro

Bande-annonce

Durée
19 min
Année
2018
Pays
Corée du Sud
Section
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages
Première
Première mondiale
Langue
coréen
Sous-titre
anglais, français
Production
Koo-yong Sohn

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

→ Tous les films