Selim Mourad
Liban, 36 min
Première mondiale

En 1929, Roger Salardenne écrit Le Culte de la nudité se basant sur des expériences nudistes dans l’Allemagne de la République de Weimar. A Beyrouth, au printemps 2014, Selim Mourad propose à cinq acteurs une expérience extrême basée sur ce texte : s’enfermer nus dans une maison et remettre en question les limites du corps. Il s’agira d’une « mise à nu à tous les niveaux » comme il l’explique à l’une des comédiennes du film.
Aprés This Little Father Obsession (VdR, 2016), Selim Mourad propose un nouveau travail qui aborde la question de la représentation cinématographique des corps. Entre la performance et l’essai cinématographique, Linceul nous plonge dans un espace sensuel où les canons de la beauté classique sont remis en question. Des corps tracent des mouvements impossibles dans une bulle intemporelle, où il est question de chair, de poésie, de peau. Une réponse, peut-être, aux conflits qui se tiennent à l’extérieur de ce microcosme charnel désigné par le film. Dehors, un nouveau califat est bâti. La frontière qui sépare l’intérieur de l’extérieur est ici une blessure perpétuelle et inguérissable.

Elena López Riera

Durée
36 min
Année
2018
Pays
Liban
Section
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages
Première
Première mondiale
Langues
français, arabe
Sous-titres
anglais, français
Production
Selim Mourad
Contact de vente
Selim Mouradselimmourad145@gmail.com+9613552269

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

→ Tous les films