Kovasikajuttu

JP Passi & Jukka Kärkkäinen
Finlande, 90 min

Le plus célèbre groupe punk finlandais s'appelle Pertti Kurikan Nimipäivät et rassemble quatre individus souffrant de troubles mentaux. De répétitions improvisées en concerts, Jukka Kärkkäinen et J-P Passi filment l'intimité de ces musiciens, qui hurlent leur mal de vivre tout en étant parfaitement intégrés à la société finlandaise, comme une ‘jam session’ de bruit et de fureur, aux frontières de la norme.

Le mouvement punk a essaimé du côté d'Helsinki. Il est même devenu un « syndrome ». Pas vraiment au sens médical du terme, plutôt dans son étymologie grecque : ‘sundromé’, ‘réunion’. Car le plus célèbre groupe de punk-rock finlandais, Pertti Kurikan Nimipäivät rassemble quatre individus...souffrant d'un handicap mental. Toni, le batteur vit encore chez ses parents (qui vaquent comiquement dans leur appartement avec un casque sur les oreilles quand leur fils répète). Sami, le bassiste, est sympathisant d'un parti politique de centre droit. Pertti, le chanteur guitariste préfère écouter Beethoven que les Sex Pistols. Kari se met parfois à brailler une chanson improvisée parce qu'il n'a pas envie de se rendre chez son pédicure. Jukka Kärkkäinen et J-P Passi suivent en cinéma direct les tribulations de ces musiciens parfaitement intégrés à la société finlandaise – il faut voir Pertti vêtu de son plus beau costume serrer la main du président finlandais, juste avant de lâcher ses riffs furibards dans un festival campagnard. Kovasikajuttu (The Punk Syndrome) ? Une « jam session » de bruit et de fureur aux frontières de la norme.

Emmanuel Chicon

Bande-annonce

Durée
90 min
Année
2012
Pays
Finlande
Section
Compétition Internationale Longs Métrages
Langue
finnois
Sous-titre
anglais

Compétition Internationale Longs Métrages

→ Tous les films