Rachel Leah Jones
Israël, Espagne, États-Unis, 96 min

Célèbre guitariste flamenco, David Serva est aussi un Don Juan – en témoignent les cinq enfants qu’il a eus de cinq femmes différentes. Désireuse d’en savoir plus sur son père, peu bavard, Rachel Leah Jones va le rencontrer, de même que ses ex-épouses. Avec un ton légèrement ironique, émaillé de scènes de flamenco spontanées, ce film raconte une histoire familiale complexe, entre la Californie, l’Espagne et Israël.

D’emblée, le ton est ironique. Lorsque son père se casse le poignet et le bassin, Rachel Leah Jones commente en voix off: «Il s’est cassé les deux choses dont il sait se servir.» Son poignet, David Serva sait indubitablement s’en servir: cet Américain est un guitariste flamenco mondialement reconnu. Quant à l’utilisation de son bassin, les cinq enfants qu’il a eus de cinq femmes différentes en témoignent.

Sa fille cadette, Rachel, aujourd’hui adulte, lui rend visite à Madrid armée d’une caméra. Fumant et buvant, jouant de la guitare, il élude ses questions; Rachel part alors à la rencontre de ses anciennes épouses, pour en apprendre davantage sur lui. Elle fait la connaissance de cinq Américaines qui, dans leur jeunesse, ont incarné l’idéal de la danseuse gitane. Aujourd’hui encore, elles ont les larmes aux yeux en repensant à l’amour de leur vie.

Habilement racontée, truffée de photos et de films amateurs, cette complexe histoire de famille est ponctuée de scènes de flamenco, où l’on voit Serva se produire dans des cafés et chez des particuliers. Il a besoin de l’énergie du flamenco pour exprimer sa souffrance – sa fille le fait à sa manière, avec cette lettre filmée.

Jenny Billeter

Traduction BMP Translations

Bande-annonce

Durée
96 min
Année
2011
Pays
Israël, Espagne, États-Unis
Section
Compétition Internationale Longs Métrages
Langues
anglais, espagnol
Sous-titres
anglais
Production
Rachel Leah JonesPhilippe Bellaiche

Compétition Internationale Longs Métrages

→ Tous les films