Riccardo Palladino
Italie, 45 min
Première mondiale

Sur les rives du lac artificiel de Brasimone, près de Bologne, le matériel d’archives s’entremêle aux images contemporaines du quotidien d’une petite fille dans son environnement. Entre nature délicieuse et industrialisation futuriste, le temps du film – décousu par les allers-retours et l’habile mélange de formats – semble suspendu, dans l’appréhension d’une reprise des activités d’une centrale  nucléaire.

Sur les rives du lac artificiel de Brasimone, dans les Apennins près de Bologne, une centrale nucléaire construite au début des années 1970 n'a jamais été mise en fonction pour des raisons politiques. Empruntés - entre autres - à l'Archive Nationale (italienne) du Film de Famille, les extraits s'entremêlent ici aux images contemporaines du quotidien bucolique d'une petite fille dans son environnement familial. La beauté de la nature et la vie de la région, durant les années 1970 ou aujourd'hui, côtoient les images d'une industrialisation aux allures futuristes. En ayant recours à plusieurs formats dans les séquences contemporaines, Riccardo Palladino mêle les temps et les âges et bouleverse quelque peu les repères, pour brosser à l'aide d'un montage extrêmement tenu et délicat le portrait d'un lieu singulier à travers les saisons. Alors que la menace d'un retour du nucléaire gronde en Italie, le temps semble suspendu, et le film s'achève au rythme d'un poème : « Si j'étais le feu, je brûlerais le monde ; si j'étais le vent, je l'agiterais en tempête ; si j'étais de l'eau, je le noierais ; si j'étais Dieu, je l'enverrais en enfer » (Cecco Angiolieri, XIIIe siècle).

Emilie Bujès

Bande-annonce

Durée
45 min
Année
2014
Pays
Italie
Section
Compétition Internationale Moyens Métrages
Première
Première mondiale
Langue
italien
Sous-titre
anglais, français
Contact de vente
Blue Film srlinfo@bluefilm.it+39063223932

Compétition Internationale Moyens Métrages

→ Tous les films