France, Italie, 60 min
Première mondiale

Signé par le collectif Zimmerfrei, ce film fait partie d’une série intitulée « villes temporaires », montrée dans le cadre du festival paneuropéen InSitu. Dans ce troquet du vieux quartier mixte de Noailles à Marseille, une faune à la dérive se retrouve pour boire et parler, tels des « morceaux de bois » ballotés par les flots de la vie qui reviennent toujours au même point d’ancrage.

Il suffit peut-être parfois d'un graffiti, entrevu sur un pan de mur défraîchi, pour avoir une idée de film. Par exemple, La Beauté c'est ta tête, aphorisme énigmatique griffonné non loin d'un troquet planté en plein cœur de Noailles, le plus vieux quartier de Marseille. Un bar si minuscule qu'on dirait « le ventre de la mère » comme le décrit un des habitués. Dans cet endroit, on ne parle pas philosophie, mais il y a plein d'histoires qui flottent, parce que c'est l'alcool qui parle, et avec lui, la facilité de se laisser glisser sur la pente. Des bras cassés, qui auraient pu devenir voyous, mais qui se sont faits facteurs, des fils et des filles d'oiseaux de passage de toutes les couleurs, ballotés comme des coques de noix par le flot de l'existence, qui se posent un peu sur ces banquettes en skaï un peu gris, le corps tanguant dans ce bateau ivre qui est aussi leur véritable port d'attache. Parce que la ville change. Elle reste une « étrangère » un peu sauvage que le collectif Zimmerfrei (Massimo Carozzi, Anna de Manincor, Anna Rispoli) explore en compagnie de cette faune bukowskienne qui rêve encore du grand large et s'ajuste mal à la gentrification en cours de la capitale phocéenne.

Emmanuel Chicon

Bande-annonce

Durée
60 min
Année
2014
Pays
France, Italie
Section
Compétition Internationale Moyens Métrages
Première
Première mondiale
Langue
français
Sous-titre
anglais
Contact de vente
Serena Gramizziinfo@bofilm.it
serenagramizzi@bofilm.it
+393492658471

Compétition Internationale Moyens Métrages

→ Tous les films