MAFI Collective
Chili, 60 min
Première Internationale

Réalisation collective, ce film, tourné pendant la dernière campagne pour la présidentielle qui s’est tenue à l’automne 2013 au Chili, avec pour toile de fond le plus important mouvement social qu’ait connu le pays pendant les vingt-cinq dernières années, constitue un témoignage aussi précieux que précis sur le vide des discours politiques.

Les manifestants défilent tandis que flotte, au premier plan, une affiche électorale : le visage de Michelle Bachelet, candidate à la fonction présidentielle, a été découpé soigneusement et pend, à peine soulevé par une légère brise. Image terriblement signifiante – à laquelle répond quelques minutes plus tard la séance de « making up » de Franco Parisi, avant son passage à la télévision – de la campagne électorale chilienne à l'automne 2013, qu'un collectif a voulu filmer, avec pour toile de fond, le plus important mouvement social que le pays ait connu depuis 25 ans. Propaganda fait du plan fixe une vertu, une réponse cinématographique aux faux mouvements des cinq candidats engagés dans la sempiternelle pêche aux suffrages, et dont les corps se virtualisent, pour se réduire en fin de compte, à de simples reflets répercutés par une multitude d'écrans. Et l'on ne peut s'empêcher de penser à la fameuse prophétie des « lucioles » de Pasolini, qui écrivait, à propos des démocrates-chrétiens : « avec leurs démarches d’automates et leurs sourires, (…) ils sont devenus des masques funèbres et si on les enlevait, on ne trouverait même pas un tas d’os ou de cendres : ce serait le rien, le vide ».

Emmanuel Chicon

Bande-annonce

Durée
60 min
Année
2014
Pays
Chili
Section
Compétition Internationale Moyens Métrages
Première
Première Internationale
Langue
espagnol
Sous-titre
anglais, français
Production
Diego Pino Anguita

Compétition Internationale Moyens Métrages

→ Tous les films