John Blouin
Canada, 18 min

Branle-bas de combat dans la cabine d’un cinéma : la pellicule s’est emmêlée en pleine séance ! Pas de temps à perdre pour le projectionniste, il faut réparer à tout prix avant le changement de bobine. Avec sang froid, il explique les gestes à son apprenti, anecdotes à l’appui… Une véritable « performance » en un seul plan séquence, hommage plein de passion et de malice à un métier en voie de disparition.

Branle-bas de combat dans la cabine d’un cinéma : la pellicule s’est emmêlée en pleine séance ! Pas de temps à perdre pour le projectionniste, il faut réparer à tout prix avant le changement de bobine. Avec sang froid, il explique à son apprenti les secrets du métier, anecdotes à l’appui : « Tous les gestes que tu me vois faire là sont des gestes qui vont disparaître. » Tourné dans la salle de l’Office National du Film de Montréal juste avant qu’elle ne ferme ses portes, ce film en forme de course contre la montre rend hommage – en noir et blanc – à une profession sur le déclin, du moins telle qu’on l’a connue jusqu’à la récente « transition numérique ». Bien plus artisan que technicien, le héros-projectionniste transmet à son acolyte un savoir-faire appris sur le tas : « C’est une vraie performance, man ! ». Mais par une malicieuse mise en abyme, c’est le film entier qui est ici performance. En un unique plan séquence, des acteurs plus vrais que nature mettent en scène un formidable documentaire sur le cinéma côté cabine. Un court métrage jubilatoire.
Durée
18 min
Année
2012
Pays
Canada
Section
Compétition Internationale Courts Métrages
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Claudine Thériault
Contact de vente
John Blouincabina.obscura@gmail.com+1418-997-0522

Compétition Internationale Courts Métrages

→ Tous les films