Valéry Rosier
Belgique, France, 52 min

« Radio Puisaleine » émet dans la campagne picarde et crée un lien social aussi essentiel que menacé. Les vieilles rengaines qu'elle diffuse sont autant d'occasions pour chacun(e) de revivre un épisode heureux du passé en le partageant avec d'autres. Valéry Rosier filme avec une grande délicatesse ses personnages, illuminés par des rayons de soleil mélodiques qui percent dans le cours de leurs solitudes.

Grésillements et vieilles rengaines résonnent dans une petite ville picarde, pour faire oublier aux auditeurs de « Radio Puisaleine », animée par des bénévoles de toutes générations, que les années ont passé, qu'il est peut-être déjà trop tard. Valéry Rosier, remarqué à Cannes en 2011 avec le court métrage Dimanches, transpose ce premier geste dans Silence radio, documentaire construit comme une fiction dont les saynètes poignantes et cocasses transfigurent, par le biais du montage parallèle, la banalité quotidienne d'hommes et de femmes s'efforçant de tromper leur condition commune : la solitude. Rosier saisit délicatement un petit balancement de la tête, un regard perdu dans le lointain, des corps abîmés dont l'existence même dépend de ces vibrations mélodiques sur lesquelles s'enroulent souvenirs, blessures ou espoirs. L'extinction provisoire de l'émetteur pour raison de maintenance est comme une petite mort pour cette communauté soudain terrassée par un bruit blanc. Mais la faucheuse attendra, puisque les refrains aimés reviennent et avec eux, la possibilité de s'attarder un peu sur les rivages du plaisir.

Durée
52 min
Année
2013
Pays
Belgique, France
Section
Compétition Internationale Moyens Métrages
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Denis DelcampeGaëlle Jones
Contact de vente
Gorka Gallierg.gallier@docandfilm.com+33630997206

Compétition Internationale Moyens Métrages

→ Tous les films