Karin Bachmann
Suisse, 40 min
Première mondiale

« Eric est mon ennemi. Politiquement, il est très à droite et moi à gauche. Il veut renvoyer les étrangers et je veux légaliser les sans-papiers. Il veut fermer mon centre culturel autonome et je veux supprimer son parti. » (KB)
Lorsqu’elle choisit de consacrer un film à Eric Hess, président des jeunes UDC, la militante cinéaste est bien décidée à faire tomber le masque. Mais ce n’est pas si simple…

« Eric est mon ennemi. Politiquement, il est très à droite et moi à gauche. Il veut renvoyer les étrangers et je veux légaliser les sans-papiers. Il veut fermer mon centre culturel autonome et je veux supprimer son parti. » (KB) Lorsqu’elle choisit de consacrer un film à Eric Hess, président des jeunes UDC, Karin Bachmann est bien décidée à faire tomber le masque. Les sympathisants UDC se retrouvent au stand de tir ? Qu’à cela ne tienne, la caméra sera son arme. En avant la contre-propagande ! Tous les moyens sont bons pour tourner son adversaire en ridicule. Mais la militante est aussi cinéaste. Jouer des clichés au rythme d’une marche militaire ne saurait suffire. Engagée, la jeune réalisatrice l’est aussi pleinement dans son film. Présente devant et derrière la caméra, elle n’hésite pas à se mettre en jeu et affronte, dans un même élan, personnage et spectateurs. Le regard inquisiteur se mue en interrogation, et le procès à charge cède la place à un face-à-face étonné : « Comment peut-on penser aussi différemment ? » C’est bien ce qu’on appelle… une question de points de vue.

Durée
40 min
Année
2013
Pays
Suisse
Section
Compétition Internationale Moyens Métrages
Première
Première mondiale
Langue
allemand
Sous-titre
anglais, français
Production
Isabelle Gattiker
Contact de vente
Jean-Guillaume Sonnierjean_guillaume.sonnier@ecal.ch+41213169233
+41787677919

Compétition Internationale Moyens Métrages

→ Tous les films