Matthias Zuder
Autriche, Allemagne, 10 min

Un travelling qui semble ne jamais vouloir s’arrêter. Un gigantesque monstre de béton construit sous le régime nazi nous rappelle ce qu’était la folie architecturale de l’idéologie nationale-socialiste, reflet de ses plans meurtriers. Une cathédrale abandonnée, perdue et oubliée quelque part dans les méandres de l’histoire. L’esthétique du geste cinématographique pose les bases d’une analyse critique.

Un travelling qui semble ne jamais vouloir s’arrêter. Un couloir, quelque part dans un no man’s land oublié. Le travelling s’inverse et revient vers le spectateur, tandis qu’une voix off hypnotique évoque le passé et les vies d’autrefois. C’est une vision cauchemardesque sans issue, il n’y a nulle part où aller, si ce n’est revenir en arrière. La voix répète ces mots : « Es wird nie wieder weniger Vergangenheit geben » (Il n'y aura plus jamais moins de passé). À la fin, une fenêtre. Coupé. Nous voyons de l’extérieur l’immeuble dans lequel nous étions, gigantesque monstre de béton construit sous le régime nazi rappellant ce qu’était la folie architecturale de l’idéologie nationale-socialiste. Une folie qui reflète un état d’esprit meurtrier. Une cathédrale abandonnée, perdue et oubliée dans les méandres de l’histoire. Le court métrage de Matthias Zuder est un puissant parti pris esthétique qui, depuis un couloir derrière le voile du passé de l’Allemagne, se projette dans le présent. L’esthétique du geste cinématographique devient  une analyse critique en soi. Par son refus des conventions filmiques, le réalisateur montre qu’une alternative politique est possible.

Durée
10 min
Année
2013
Pays
Autriche, Allemagne
Section
Premiers Pas
Langue
allemand
Sous-titre
anglais, français
Production
Matthias Zuder
Contact de vente
Matthias Zuderm.zuder@hamburgmediaschool.com+4369919686707

Premiers Pas

→ Tous les films