On a Clear Day You Can See the Revolution From Here

Emma Charles & Ben Evans James
Kazakhstan, Royaume-Uni, 64 min
Première mondiale

De l’herbe grasse et verte des steppes kazakhes, à l’architecture glorifiante de sa capitale, de ses mines géantes à ciel ouvert aux traces d’un nucléaire invisible, le Kazakhstan est ici capturé par fragments. Un faux film d’observation, un vrai voyage géographique et historique à travers 
les traces du passé soviétique et aux ambitions capitalistes actuelles du pays.

De l’herbe grasse et verte des steppes kazakhes, à l’architecture glorifiante et ultra-moderne de sa capitale Nur-Sultan, de ses mines géantes à ciel ouvert aux traces invisibles des sites d’essais nucléaires, le Kazakhstan est capturé ici par fragments. Les scènes se suivent, comme des cartes postales aux couleurs chatoyantes d’un voyage cinématographique enregistré sur pellicule 16 mm, dessinant une cartographie étrange d’un pays à l’identité nomade. Les cinéastes de On a Clear Day You Can See the Revolution From Here ont suivi la ligne électrique Ekibastuz-Kokshetau, construite par les Soviétiques, pour guider leur déambulation. Cette ligne à très haute tension n’a jamais été finalisée – l’URSS s’est effondrée avant son achèvement – mais son tracé leur permet de dessiner un lien entre le passé soviétique du pays et les traces culturelles que contiennent les paysages d’aujourd’hui. Alors que les territoires traversés portent cette énergie électrique et minérale, les personnes rencontrées au gré de ce voyage – joueurs de dombra, conteurs folkloriques, ou guérisseurs – convoquent les mythes du Kazakhstan.

Madeline Robert

Bande-annonce

Durée
64 min
Année
2020
Pays
Kazakhstan, Royaume-Uni
Section
Compétition Internationale Burning Lights
Première
Première mondiale
Langues
kazakh, russe, anglais
Sous-titres
anglais, français
Production
Duman Nursila
Contact de vente
Morgan Sears-Williamsbookings@cfmdc.org+447808769595

Compétition Internationale Burning Lights

→ Tous les films