Allison Chhorn
Australie, 45 min
Première Internationale

Comment surmonter un deuil ? Allison Chhorn dresse l’autoportrait délicat d’une jeune femme tentant de se remettre du décès de ses parents. Alors qu’elle décide de se consacrer à l’entretien de la serre familiale afin de retrouver un équilibre, les souvenirs et les saisons s’entremêlent.
 Une lutte silencieuse commence.

Comment surmonter un deuil ? Comment se raccrocher à la vie après la perte d’un être cher ? Allison Chhorn brosse l'auto-portrait délicat d’une jeune fille qui tente de se remettre de la mort de ses parents. Elle décide de se consacrer à l’entretien de la serre familiale afin de retrouver un équilibre. Les souvenirs et les saisons s’entremêlent. La caméra de Chhorn observe avec soin l’exécution de tâches quotidiennes, à la fois avec distance et grande sensibilité et affection. Son regard discret témoigne d’une profonde empathie. Au fil des saisons, le travail semble parfois vain face aux vagues de douleur qui reviennent, et ce malgré les efforts déployés par le coeur pour les tenir à distance. The Plastic House est une élégie touchante du pouvoir de résilience de la vie qui nous aide à surmonter les pires tragédies. Un poème visuel dont la beauté saisissante, directe, mais complexe, confirme le talent de la réalisatrice.

Giona A. Nazzaro 

Bande-annonce

Durée
45 min
Année
2019
Pays
Australie
Section
Compétition Internationale Burning Lights
Première
Première Internationale
Langue
khmer
Sous-titre
anglais, français
Production
Chris Luscri
Contact de vente
Chris Luscri
chrisluscri@gmail.com
+61(0) 406 696 483

Compétition Internationale Burning Lights