Edgardo Castro
Argentine, 77 min
Première mondiale

Une femme rend visite à son amoureux, enfermé dans une prison à quelques heures de route de Buenos Aires. Chaque semaine, elle se débrouille comme elle le peut pour accomplir
 sa mission : fournir à son copain sa dose de nourriture, de drogue et d’amour. Dans un exercice
 de réalisme viscéral, Edgardo Castro construit avec Las Ranas, une histoire d’amour bouleversante.

‹ Rana ›, en espagnol, veut dire grenouille, mais dans l’argot carcéral, c’est le terme que l’on utilise pour nommer les femmes qui vont visiter ceux qui sont enfermés. Elles attendent leurs visites avec une discipline religieuse afin de prolonger, dans le cadre du confinement, l’illusion d’une relation amoureuse. Le nouveau film d’Edgardo Castro, cinéaste amateur des dérives, du temps dilaté et des espaces distendus, suit la démarche obstinée d’une de ces ‹ ranas ›. Chaque semaine elle retrouve son amoureux, incarcéré dans une prison à quelques heures de route de Buenos Aires. Le film met en oeuvre un dispositif d’intimité total avec son personnage : sa caméra pose un regard omniprésent, comme une inscription sur la peau de la jeune femme. Nous partageons ainsi son quotidien dans la banlieue de la capitale argentine, où elle essaye de se débrouiller au mieux, afin d’accomplir sa mission hebdomadaire : fournir à son copain sa dose de nourriture, de drogue, d’amour. Plus qu’un film, Las Ranas est un exercice de réalisme viscéral, le journal impossible d’une anti-héroïne. Une histoire d’amour déchirante.

Elena López Riera

Bande-annonce

Durée
77 min
Année
2020
Pays
Argentine
Section
Compétition Internationale Burning Lights
Première
Première mondiale
Langue
espagnol
Sous-titre
anglais, français
Production
Edgardo Castro
Contact de vente
Edgardo Castro
edgardocastro2006@gmail.com
+5491131470139

Compétition Internationale Burning Lights