Teodora Ana Mihai
Belgique, 88 min
Première mondiale

Tandis que leur mère est partie travailler en Italie pour subvenir à leurs besoins, Georgiana, quinze ans, s'occupe de ses six frères et sœurs dans la banlieue de Bacau en Roumanie. Inspirée par sa propre douleur quant à une séparation similaire, la cinéaste brosse un portrait nuancé et tendre de ces enfants aussi courageux que forcément fragilisés par cette situation, en attendant l'été.

Cela commence sur une route enneigée, au cœur de l'hiver. Tandis que leur mère est partie travailler en Italie pour subvenir à leurs besoins, Georgiana, quinze ans, s'occupe de ses six frères et sœurs dans un immeuble de la banlieue de Bacau en Roumanie.  « Je suis née en 1981 sous le régime de Ceausescu, et à sept ans j'ai été contrainte de vivre loin de mes parents, puisqu'ils avaient émigré de Roumanie pour des raisons politiques. Plus tard, je les ai rejoints en Belgique, mais leur absence durant mon enfance, a laissé une marque significative. » (TAM). C'est de cette douleur et du constat que l'histoire se répète dans son pays d'origine – pour des raisons économiques désormais, et non plus politiques – que naît le film. L'empathie traduite par le regard porté sur ces enfants est dès lors évidente et profonde, tandis qu'ils attendent l'été impatiemment, au rythme des conversations téléphoniques avec leur mère. Dans ce portrait de très haute tenue, intime et à la bonne distance, une jeune fille entre deux âges s'applique à maintenir à flot une fratrie aussi ingénieuse que fragilisée par l'absence.

Emilie Bujès

Bande-annonce

Durée
88 min
Année
2014
Pays
Belgique
Sections
Etat d'Esprit
Regard Neuf
Première
Première mondiale
Langue
roumain
Sous-titre
anglais, français

Etat d'Esprit

→ Tous les films