Leiputrija

Laila Pakalniņa
Lettonie, 30 min

Il existe des lieux que nous préférons ignorer, comme les décharges publiques. Pour les humains, il s’agit d’un décor repoussant, d’un désert puant de déchets. Et pourtant ce désert grouille de vie avec une incroyable diversité d’insectes, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères. De leur présence, indissociablement liée à une existence oscillant entre la vie et la mort, émane un aspect étrangement attirant, de l’ordre du rêve.

Il y a des endroits dont on ne veut rien savoir : les décharges en font partie. D’un point de vue humain, c’est un endroit affreux, un désert puant d’ordures. Mais ce désert grouille de vie : une profusion stupéfiante d’insectes, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères, tous entrelacés dans une relation vie-mort existentielle, donnant ainsi à la décharge des allures oniriques étrangement séduisantes. « L’histoire d’une décharge : une création singulière typiquement humaine et un biotype en soi […] Nous resterons des observateurs neutres, de simples visiteurs venus de la ville, source de tous les déchets. […] Nous pourrons présenter le casting exact du film après une sélection minutieuse des acteurs principaux. Cependant, les candidats qui auront les meilleures chances d’être retenus seront le rat, le grand-duc, l’homme, le scarabée et la citrouille. […] Une centaine d’espèces d’oiseaux environ (un tiers de toutes les espèces d’oiseaux de Lettonie), qui a été observée sur ce site, pourrait faire partie des scènes de foule. En automne et en hiver, 7 à 9 mille mouettes font une apparition visuelle et sonore des plus saisissantes. Pigeons, choucas de tours et moineaux feront aussi partie des figurants."
Durée
30 min
Année
2004
Pays
Lettonie
Section
Atelier Laila Pakalnina
Langue
sans dialogue
Production
Uldis Cekulis

Atelier Laila Pakalnina

→ Tous les films