Vela

Laila Pakalniņa
Lettonie, 10 min

Chaque jour, un homme livre le linge dans un hôpital pour enfants, affrontant ainsi la vie et la mort. La vie et la mort peuvent-elle se côtoyer tous les jours? «J’ai voulu faire un film sur la vie, et pour y parvenir, je devais montrer la mort: c’est pour cette raison que nous nous sommes rendus dans un hôpital pour enfants.» (LP)

Chaque jour, un homme livre du linge propre à un hôpital pour enfants. Il est ensuite traité, sélectionné, transporté. Le monde entier semble tourner autour de ce linge. On observe toutes les étapes à un rythme constant, grâce au travail inventif de la caméra et depuis de multiples points de vue. Quelques plans d’enfants aux fenêtres rappellent l’endroit où nous nous trouvons. Très vite, en suivant le linge, on développe un sentiment de profonde empathie. « Je voulais faire un film sur la vie. J’avais donc besoin de montrer la mort, mais je ne voulais pas montrer les gens mourir. Nous sommes allés dans un hôpital pour enfants et nous nous sommes dit : nous n’allons pas entrer dans cet hôpital pour montrer le visage de la souffrance. Il doit être possible de tout ressentir, même de l’extérieur. »
Durée
10 min
Année
1991
Pays
Lettonie
Section
Atelier Laila Pakalnina
Langue
sans dialogue
Production
VGIKRDFS

Atelier Laila Pakalnina

→ Tous les films