Okuma Katsuya
Japon, 41 min

Le jeune Yosuke trouve en Kame-chan, un vieil homme vivant dans un parc public, un père de substitution, sous le regard de l'Amérasien Rickey. Tendu entre fable et documentaire, le film d'Okuma Katsuya est une errance dans la capitale d'Okinawa doublée d'une quête de filiation qui résonne avec l'histoire de cette île mi-américaine mi-japonaise, au statut encore controversé.

Gift est un objet cinématographique mal répertorié dans la géographie documentaire. Natif d'Okinawa, Okuma Katsuya s'intéresse au parcours initiatique du jeune Yosuke. Dans la séquence inaugurale, celui-ci écoute une fable que lui raconte son grand-père, sur les images d'une tombe filmée en noir et blanc. A cet endroit, il était une fois un policier arrêtant un voleur dont il découvrira qu'il était le frère de sa fiancée. Cet apologue mystérieux n'est autre qu'un testament, puisque l'aïeul disparaît. Orphelin livré à lui-même, Yosuke traîne autour du tombeau familial, à Naha, la capitale de l'île qui se transforme au rythme des chantiers. Il y rencontre Kame-chan, un vieil outsider, vivant dans un parc dont il fut le jardinier, avant d'être remercié. A travers cette figure de déclassé de la société, l'enfant renoue peu à peu un rapport de filiation, sous le regard de Rickey, un Amérasien. Se développant sur un territoire mouvant, entre fiction et réalité Gift , comme son titre l'indique, est l'histoire bouleversante d'un « don » : celui de deux êtres que tout sépare et qui jouent avec leur solitude rêveuse le temps d'un film.

Emmanuel Chicon

Durée
41 min
Année
2011
Pays
Japon
Section
Compétition Internationale Moyens Métrages
Langue
japonais
Sous-titre
anglais
Production
Okuma Katsuya

Compétition Internationale Moyens Métrages

→ Tous les films