Thomas Heise
Allemagne, 82 min
Première mondiale

Une prison pour jeunes délinquants au Mexique. Thomas Heise filme avec soin et précision, dans un merveilleux noir et blanc, les structures hiérarchiques du lieu, et montre de façon presque foucaldienne ses échelles de pouvoir. L’humanisme radical de Heise ne faiblit pas face au calvaire quotidien des détenus. Un puissant film d’observation qui crée des mouvements visuels d’une justesse musicale.

Une prison pour jeunes délinquants au Mexique. Thomas Heise filme avec soin et précision, dans un merveilleux noir et blanc, les structures hiérarchiques du lieu et montre ainsi, de manière presque foucaldienne, ses différentes échelles de pouvoir. L’humanisme radical de Heise ne faiblit pas face au calvaire quotidien que vivent les détenus. Il est là et il filme, il fait son travail, son travail de cinéaste. Des poèmes de Brecht créent une contre-structure dans le film, peut-être même la possibilité de considérer la vie d’une autre manière. Et une fois que Heise est à l’intérieur de cette structure, il peut enfin poser des questions. Très peu. Très précises. Les réponses s’imposent avec une brutalité choquante de par leur évidence. Les choses sont ce qu’elles sont. A travers cette stratégie formelle, le réalisateur remet en cause toute la hiérarchie du système judiciaire en observant simplement son fonctionnement et ses effets sur le corps et l’esprit de ceux qui vivent en son sein. Un puissant film d’observation qui crée des mouvements visuels d’une exactitude musicale. Et une fois à nouveau dehors, plus rien ne sera pareil. Car, où se situent réellement l’extérieur et l’intérieur ?

Giona A. Nazzaro

Durée
82 min
Année
2014
Pays
Allemagne
Section
Compétition Internationale Longs Métrages
Première
Première mondiale
Langues
espagnol, allemand
Sous-titres
anglais, français
Production
Thomas Heise

Compétition Internationale Longs Métrages

→ Tous les films