Ross McElwee
États-Unis, 40 min

Ne sachant quel film réaliser durant ses études au MIT, Ross McElwee fit un petit documentaire et se concentra sur le foyer familial qui souffrait du silence entourant le décès de sa mère. Choisissant un périmètre restreint, McElwee parvient à révéler la « forme polie d’apartheid » qui règne en Caroline, où les Noirs nettoient après les Blancs, et où le non-dit prime sur tout le reste.

Durant ses études de cinéma au MIT, Ross McElwee songeait à réaliser un film sur Clyde Cathy, apiculteur afro-américain aux convictions extravagantes, qui faisait partie du personnel de maison. En parallèle, McElwee nourissait un projet sur son frère Tom qui, à l’instar de leur père, devait partir à la Nouvelle-Orléans pour y étudier la médecine. Ce dernier projet s’avéra cependant irréalisable compte tenu des quatre années qu’il faudrait à Tom pour obtenir son diplôme. En proie à ces incertitudes, McElwee devait de plus faire face au mécontentement de son père qui acceptait mal ses choix professionnels, ainsi qu’au silence entourant le décès de sa mère. Backyard, par conséquent, devint un portrait à petite échelle de la Caroline du Nord, où une « forme polie d’apartheid » est en vigueur et où le non-dit domine les relations familiales. McElwee choisit délibérément un périmètre restreint et met ainsi en lumière les tensions latentes qui règnent au sein du foyer.

Giona A. Nazzaro

Durée
40 min
Année
1984
Pays
États-Unis
Section
Atelier Ross McElwee
Langue
anglais
Sous-titre
français
Production
Ross McElwee

Atelier Ross McElwee

→ Tous les films