Per Ulisse

Giovanni Cioni
France, Italie, 90 min
Première mondiale

Les marginaux de la société italienne se retrouvent dans un lieu d’accueil et de rencontre. Ils ont connu la drogue, la prison, le vagabondage. Ils parlent de leur existence, ils chantent, ils vivent. Ils montrent que l'humanité n'est pas perdue. Un film visionnaire et poétique qui renvoie à des maîtres du cinéma italien tels que Pasolini et Bellocchio. Une œuvre triste et vitale qui chante le deuil du monde.

Après le naufrage de leur existence, des personnes se retrouvent dans un lieu d’accueil et de rencontre. Parmi eux, un inconnu. On l’appelle Ulysse. Il a connu la drogue, la prison, le vagabondage. Puis, un jour, il repart. Personne ne sait où il a disparu. De temps en temps, quelqu’un croit l’avoir vu. Quelqu’un, qui l’a connu, parle de lui. Un autre a vécu et vit ce qu’Ulysse a vécu.  « Peut-être qu’Uysse est un personnage qu’ils inventent pour parler de ce qu’ils vivent : de leur retour, improbable, rêvé, vers une vie vécue une deuxième fois, où il faut se raconter, à travers un film à faire, pour exister. Ils affabulent, mais ils ne sont pas vraiment là.  Comme le héros homérique Ulysse, ils sont toujours entre deux étapes de leur vie » (GC). L’Italie qui «n’existe pas» dans les images des médias, celle maudite et oubliée des laissés-pour-compte, se montre dans toute son impudique innocence à la caméra de Giovanni Cioni. Des hommes et des femmes chantent, chuchotent, hurlent. Ils montrent que l'humanité n'est pas perdue. Un film visionnaire et poétique qui renvoie à l’œuvre documentaire de Pasolini et Bellocchio. Une œuvre triste et vitale qui chante le deuil du monde.

Durée
90 min
Année
2013
Pays
France, Italie
Section
Compétition Internationale Longs Métrages
Première
Première mondiale
Langue
italien
Sous-titre
anglais, français
Production
Giovanni CioniMichel David
Contact de vente
Laetitia Jourdanproduction@zeugma-films.fr
distribution@zeugma-films.fr
+33143870054

Compétition Internationale Longs Métrages

→ Tous les films