Kevin Jerome Everson
États-Unis, 5 min

A la manière d’une vidéo familiale, ce film en 35 mm suit les aventures quotidiennes d’une petite fille, tout en évoquant le magicien d’Oz, grand mythe de la culture américaine. Everson projette une lumière nouvelle sur les aléas du quotidien, la vie restant le plus étrange des événements.
Les films présentés lors de la Master Class de Kevin Jerome Everson sont révélateurs de son talent à synthétiser des expériences existentielles et politiques dans des œuvres très courtes. Depuis la réinvention du mythe du magicien d’Oz dans Pictures from Dorothy, en passant par la compréhension qu’une petite fille se fait de la ségrégation raciale et le concours de beauté de Miss Black Virginia 1971 dans Something Else, jusqu’à l’utilisation du ‘found footage’ dans The Citizens mettant en scène des figures emblématiques de la communauté afro-américaine, Everson témoigne d’une finesse extrême lorsqu’il manipule des fragments d’images et en fait des éléments constitutifs du discours de cette communauté. Ce n’est pas un hasard si des films comme Telethon et Honorable Mention présentent l’image de représentants de la communauté noire telle qu’elle est véhiculée par les médias contemporains. Cela permet à Everson d’aborder le temps non seulement comme souvenir, mais aussi et surtout comme instrument de travail. L’espace, entendu comme manifestation physique du temps, fait surface dans Around Oak Grove, où un métier tombé en désuétude reprend vie. L’espace devient par ailleurs le lieu où la présence de ceux qui travaillent est évoquée comme absence. Fillmore and Cox revient sur les origines d’Everson, lorsqu’il était photographe de rue; ce morceau de surréalisme néo-réaliste semble être à peine exhumé d’une archive oubliée des frères Lumière. Enfin, BZV, réalisé à Brazzaville, au Congo, à la demande du Rotterdam Film Festival, interroge des images conventionnellement associées à l’Afrique. En inventant des situations paradoxales, comme celle du ski nautique, Everson présente la réalité africaine avec beaucoup plus d’authenticité que bien des documentaires focalisés sur les données économiques et sociales. Grâce à cette approche iconoclaste, la distance entre le sujet et le réalisateur reste intacte, offrant aux spectateurs une Afrique sensuelle dont le mystère n’est pas réduit au discours politique dominant. BZVmontre comment un regard non conventionnel peut produire un niveau et une forme de réalité entièrement nouveaux. La différence est à la base de cette nouvelle forme.

Giona A. Nazzaro (Traduction BMP Translation)

Durée
5 min
Année
2003
Pays
États-Unis
Section
Atelier Kevin Jerome Everson
Langue
anglais
Production
Kevin Jerome Everson

Atelier Kevin Jerome Everson

→ Tous les films