Kevin Jerome Everson
États-Unis, 71 min

Tourné dans le décor d’une teinturerie de Prichard, en Alabama, Quality Control se compose de longs plans sur le travail quotidien. La répétition minimaliste des gestes dévoile un sens du détail et une concentration sur le travail exceptionnels.
Tourné dans le décor d’une teinturerie de Pritchard, en Alabama, Quality Control se compose de longs plans sur le travail quotidien. La répétition minimaliste des gestes dévoile un sens du détail et une concentration sur le travail exceptionnels. Simultanément, l’œil de l’auteur dissèque et analyse le fonctionnement de la teinturerie, qui est révélé par les gestes mêmes des employés. La noblesse des corps annihilée par les conditions de travail est ainsi restaurée. Le regard étudie d’abord la forme du travail pour ensuite se focaliser sur la construction de l’image. Dans Lead, la caméra se focalise sur le travail dans une mine et le monde environnant, en adoptant un style évocateur et fracturé. L’histoire de l’industrie américaine y est traitée comme un matériau brut qu’il faut déterrer et ramener à la lumière. L’acte de filmer, équivalant à une excavation sociale, est porté à l’extrême. L’attention aux détails et aux conditions environnementales dans lesquelles vit le restant de la classe ouvrière, qui se bat pour survivre, se trouve au cœur de l’esthétique d’Everson. Ses préoccupations sociales s’expriment à travers l’attention rigoureuse accordée à la réalité des travailleurs, qui devient une image en miroir de son travail. Everson crée ainsi un lien de solidarité entre les deux travaux : celui de l’artiste et celui de l’ouvrier. L’approche intellectuelle de l’auteur dialogue avec les gestes des ouvriers. La musique des gestes crée un rythme suggérant un blues mélancolique et silencieux. Le travail à l’usine, pilier économique de la classe ouvrière afro-américaine, devient pour ainsi dire un témoin archéologique de la réalité de quartiers entiers. Tout un univers s’est effondré ou est en train de le faire. Seuls survivent les gestes des ouvriers – mais pour combien de temps encore?

Giona A. Nazzaro (Traduction BMP Translations)

Bande-annonce

Durée
71 min
Année
2011
Pays
États-Unis
Section
Atelier Kevin Jerome Everson
Langue
anglais
Production
Kevin Jerome EversonMadeleine Molyneaux

Atelier Kevin Jerome Everson

→ Tous les films