A sad se spušta večе

Maja Novaković
Serbie, 27 min
Première mondiale

Baigné par une lumière annonçant le crépuscule, un décor de collines dans l'est de la Bosnie, que traverse un troupeau guidé par une silhouette voûtée. Puis c'est une nouvelle journée qui débute pour les protagonistes de Then Comes The Evening, le cycle silencieux et pastoral de ces deux femmes vivant en autarcie sur une terre qui leur assure une existence frugale. Par un âpre labeur qui creuse les corps, dont la texture, rendue par la caméra tactile de la cinéaste, semble se fondre dans le milieu qu'ils ornent d'une présence discrète et familière. Dans ce monde pastoral sans âge, qui se déploie dans un présent régi par des rituels, les êtres n'échangent que des gestes. La langue, ils la réservent aux bêtes ou pour s'adresser directement à un milieu indifférent ou hostile, avec des mots qui jaillissent pour tenter d'apaiser la violence potentielle d'un orage. Magie dérisoire qui vient pourtant désigner une activité éminemment humaine. Par ses compositions picturales simples et précises, Maja Novaković parvient à esquisser avec profondeur, l'intangibilité d'une condition.  

Emmanuel Chicon

Bande-annonce

Durée
27 min
Année
2019
Pays
Serbie
Sections
Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages
Films W/O World Sales
Première
Première mondiale
Langue
serbe
Sous-titre
anglais, français
Production
Maja NovakovićMilan Milosavljević
Contact de vente
Milan Milosavljevićmilan.milosavljevic@dksg.rs+38162267892

Compétition Internationale Moyens et Courts Métrages

→ Tous les films