Tommaso Perfetti
Italie, France, 60 min
Première mondiale

Vincenzo a toujours vécu une existence marginale. Aujourd’hui il a 42 ans, et cela fait longtemps qu’il n’a plus vu sa fille. Un jour, il prend le train pour aller la retrouver, sans même savoir s’il sera le bienvenu. Le temps du voyage sera aussi le temps de sa vie. Un temps sans conclusion apparente, où tout se mélange dans le chaos de ses actes, conséquence d’une fureur de vivre et de mauvais choix. C’est un temps non linéaire, avec des allers-retours chronologiques qui correspondent pleinement à l’énergie du protagoniste. Plus un temps mental qu’un temps réel. Le montage y est roi. Et avec lui un seul personnage, plus quelques seconds rôles. Même s’il s’agit d’une chronique documentaire, la leçon du cinéma des Dardenne est présente dans cette filature effrénée. Un seul personnage au centre des plans nous guide dans son enfer. S’il est un acteur, il mérite l'Oscar. Sinon, le mérite va au cinéaste et à l’équipe qui l’a aidé à monter le film. Le résultat est une œuvre âpre, presque un vertige hallucinatoire. Un film sculpté dans la douleur de vivre.

Luciano Barisone

Bande-annonce

Durée
60 min
Année
2017
Pays
Italie, France
Sections
Compétition Internationale Moyens Métrages
Films W/O World Sales
Première
Première mondiale
Langue
italien
Sous-titre
anglais, français
Production
Adriana FerrareseENECE film
Contact de vente
Adriana Ferrareseadriana@ceresa-films.com+3311308645

Compétition Internationale Moyens Métrages

→ Tous les films