Hubert Caron-Guay
Canada, 95 min
Première mondiale

Une individu marche, de dos, un sac en bandoulière, dans la nuit, avant de se fondre parmi ses semblables dans un refuge, au Mexique, accueillant celles et ceux qui fuient une situation politique, une impasse économique fécondant la criminalité organisée. Peu importe d'où viennent ces migrant-e-s, puisqu'il s'agit, avant tout, de rester en vie et d'esquiver les gangs qui les guettent sur le long chemin de l'exil. Tous connaissent en revanche, le but : rejoindre le nord du continent, les Etats-Unis ou le Canada, coûte que coûte, à bord des trains de marchandises auxquels ils s'accrochent périlleusement. Hubert Caron-Guay (co-réalisateur de L'Etat du monde, VdR 2013) a filmé en complète immersion ce voyage de la dernière chance où l'attente se dispute avec l'angoisse, même si parfois, la solidarité est palpable, comme dans cette séquence où un homme enjoint ses compagnons d'infortune de « courir à la même vitesse que le train », faute de quoi, la mort est assurée. Destierros a été tourné pendant la campagne électorale américaine. Juste avant l'apocalypse dont Donald Trump n'est que l'un des noms.

Emmanuel Chicon

Durée
95 min
Année
2017
Pays
Canada
Sections
Compétition Internationale Longs Métrages
Films W/O World Sales
Première
Première mondiale
Langues
espagnol, anglais
Sous-titres
anglais, français
Production
Hubert Caron-Guay
Contact de vente
Clotilde Vatrinetcvatrinet@f3m.ca+15145238530

Compétition Internationale Longs Métrages

→ Tous les films