Ghassan Salhab
Liban, 28 min

Peu après l’agression israélienne de 2006, Ghassan Salhab réalise cet essai filmique, où l’image est à la fois témoin absent et présent d’une guerre inattendue. Une réflexion cinématographique sur le Liban contemporain et un pari sur l’impossibilité de raconter la violence d’un pays meurtri dont les fantômes ressurgissent des ruines et se fixent sur l’écran, avant de disparaître en fondu enchaîné.

Après le néant, un visage apparaît à l’écran, regard à la caméra et donc au spectateur. Comme si le visage surgissait des décombres d’une ville d’après guerre, comme celle que l’on explore ici. Ces images se juxtaposent à celles issues des actualités télévisuelles, brouillant ainsi les frontières entre le réel et la fiction, entre ce que l’on voit et ce que l’on nous donne à voir. Peu après l’agression israélienne de 2006, Ghassan Salhab réalise cet essai filmique, qui porte indéniablement la signature unique de son auteur, où l’image est à la fois témoin absent et présent d’une guerre inattendue. Véritable élégie contemporaine, (Posthume) rappelle la différence existant entre ce qui se passe à l’intérieur de nous-même et à l’extérieur. Salhab offre une réflexion cinématographique sur le Liban et un pari sur l’impossibilité de raconter la violence d’un pays meurtri dont les fantômes resurgissent des ruines et se fixent sur l’écran, avant de disparaître en fondu enchaîné.

Durée
28 min
Année
2007
Pays
Liban
Section
Focus Liban
Langue
arabe
Sous-titre
anglais
Production
Ghassan Salhab
Contact de vente
Ghassan Salhabghassansalhab@gmail.com+9613 474552

Focus Liban

→ Tous les films