Al-Hawd Al-Khamis

Simon El Habre
Liban, Émirats arabes unis, 84 min

Le portrait d’une génération : celle du Liban des années 1960-70 et de ces hommes qui quittent les villages de l’arrière-pays et s’installent dans la capitale à la recherche d’une nouvelle vie. Beaucoup d’entre eux, comme le père du cinéaste, deviennent alors routiers grâce à l’activité prospère du port de Beyrouth. Mais avec les changements du pays, cette époque est malheureusement révolue.

Le prologue du film s’ouvre avec un sublime travelling effleurant un bateau et glissant directement dans le port de Beyrouth. Par la suite, s’alternent des séquences, toutes sans paroles, montrant du bétail, une route dans l’arrière-pays, le contexte urbain, un chantier. C’est ainsi que pendant les premières huit minutes Simon El Habre donne un cadre à son œuvre, posant clairement mais subtilement les axes de son discours. Al-Hawd Al-Khamis est le portrait d’une génération : celle du Liban des années 1960-70 et de ces hommes qui quittent les villages de l’arrière-pays et s’installent dans la capitale à la recherche d’une nouvelle vie. Beaucoup d’entre eux, comme le père du cinéaste, deviennent alors routiers grâce à l’activité prospère du port de Beyrouth. Mais avec les changements du pays, cette époque est malheureusement révolue. Comme dans son film précédent, El Habre enregistre les récits oraux de ses proches – après son oncle, c’est au tour de son père –, contribuant ainsi au précieux travail de transmission de la mémoire d’un homme, d’une période et d’un pays.

Bande-annonce

Durée
84 min
Année
2011
Pays
Liban, Émirats arabes unis
Section
Focus Liban
Langue
arabe
Sous-titre
anglais
Production
Irit NeidhardtPaul ScherzerGeorges Schoucair
Contact de vente
Irit Neidhardtinfo@mecfilm.de
irit@mecfilm.de
+493066766700
+491635684073

Focus Liban

→ Tous les films