Gaspard Kuentz
Japon, 28 min
Première Internationale

Chaque année se déroule dans la ville de Matsuyama, sur l’île de Shikoku, le Festival d’Automne de Dogo, l’un des festivals religieux les plus violents du Japon. De la préparation méticuleuse à la joute, c’est avant tout une plongée dans l’action d’une cérémonie mystérieuse et absconse dont rend compte Gaspard Kuentz (à qui l’on doit notamment Kings of the Wind & Electric Queens, co-réalisé par Cédric Dupire, VdR 2014). Alternant les points de vue extérieurs ou distants – tel le contrechamp de femmes penchées au balcon pour observer – et la perspective d’une caméra embarquée et subjective, entrelaçant au silence le tumulte de la transe collective, Uzu bâtit le récit immersif d’un événement et ménage la tension requise à l’évocation de l’assaut, brutal. Entre ethnographie visuelle et repor- tage de guerre, une chorégraphie sensorielle imprégnée de violence, dans la soumission au chef.
Emilie Bujès

Bande-annonce

Durée
28 min
Année
2015
Pays
Japon
Sections
Compétition Internationale Courts Métrages
Films W/O World Sales
Première
Première Internationale
Langue
japonais
Sous-titre
anglais, français
Production
Koji Tsujimoto
Contact de vente
Gaspard Kuentzgatsby@shaiprod.com+819061890497

Compétition Internationale Courts Métrages

→ Tous les films