Mankan Ha Ye Ghal’e Hassan Khan

Sam Kalantari
Iran, 31 min
Première Internationale

Tel un film de science-fiction, He examine le parcours surréel de manne- quins de vitrine, de leur conception dans une usine à un usage final pos- sible. Entre les deux, c’est une société iranienne bigarrée qui semble être sondée, dévoilant par intermittence les spectres refoulés d’une imagerie érotique. A l’aide d’un dispositif cinématographique simple et ingénieux, Sam Kalantari parvient à immiscer l’étrange dans le réel, à révéler non sans humour l’« Unheimlichkeit » émanant du quotidien : « L’un des procédés les plus sûrs pour évoquer facilement l’inquiétante étrangeté est de laisser le lecteur dou- ter de ce qu’une certaine personne qu’on lui présente soit un être vivant ou bien un automate.» (Ernst Jentsch, cité par Sigmund Freud dans L’inquiétante étrangeté). Au gré d’un cheminement presque silencieux et ponctué de différentes sphères liées au prêt-à-porter, s’esquisse la destinée d’objets banals, semblant jauger une humanité.

Emilie Bujès

Bande-annonce

Durée
31 min
Année
2015
Pays
Iran
Sections
Compétition Internationale Courts Métrages
Documentary and Experimental Film Center (Iran)
Première
Première Internationale
Langue
Farsi
Sous-titre
anglais, français
Production
Leila Hosseini
Contact de vente
Leila Hosseiniint@defc.ir+982188511326

Compétition Internationale Courts Métrages

→ Tous les films