Eyal Sivan
France, 58 min

Tourné pendant la guerre du Golfe en 1991, le film juxtapose deux réalités très différentes. D’une part, le quotidien brutal des habitants de Tel-Aviv devant chercher un abri pendant les attaques des forces américaines contre les Irakiens. D’autre part, des travailleurs arabes et israéliens partageant un même chantier de construction pour créer un gigantesque parc à thème: Israland.

Tourné pendant la guerre du Golfe en 1991, le film juxtapose deux réalités très différentes. D’une part, le quotidien brutal des habitants de Tel-Aviv devant chercher un abri lors des attaques des forces américaines contre les Irakiens. D’autre part, des travailleurs arabes et israéliens partageant un même chantier pour créer un gigantesque parc à thème: Israland. Alors que les premiers sont forcés de vivre la nuit dans des abris anti-bombes ; le jour, les seconds expriment la méfiance qu’ils éprouvent les uns envers les autres. Alors que des missiles Patriot explosent dans le ciel de Tel-Aviv ; au sol, Israéliens et Arabes travaillent sur le même chantier pour bâtir une illusion. Ainsi, Eyal Sivan reconnaît la fragilité de la rhétorique israélienne nationaliste qui est en effet menacée par sa propre faiblesse idéologique. Le parc à thème dédié au mythe d’Israël est l’autre visage d’une machine de propagande qui demande à son peuple de se cacher dans des abris pour éviter les attaques au gaz, tout en sachant que cela pourrait être parfaitement inutile. Dans ce film, Sivan conteste la façon dont l’Etat d’Israël manipule son image pour arriver à un consensus politique et moral.

Durée
58 min
Année
1991
Pays
France
Section
Atelier Eyal Sivan
Langues
arabe, hébreu
Sous-titres
français
Production
France3État d’Urgence ProductionIMA Productions

Atelier Eyal Sivan

→ Tous les films