Démocratie année zéro

Christophe Cotteret
Belgique, Tunisie, Qatar, 114 min

Quatre semaines ont suffi au peuple tunisien pour faire tomber le régime honni de Ben Ali et ce faisant, ouvrir la voie aux « printemps arabes », l'un des bouleversements géopolitiques majeurs du début du XXIe  siècle. Au terme d'une enquête rigoureuse, Christophe Cotteret retrace les prémisses de cet événement qui prend sa source dans les révoltes de Gafsa, région minière tunisienne, dès 2008.

« Dégage ! » Cette injonction adressée à Zinedine Ben Ali par la rue tunisienne a fait le tour du monde. On pourrait dire que ce verbe à l'impératif, sec comme un coup de matraque, résume un processus que Gilbert Naccache décrit dans le film de Christophe Cotteret: la révolution contre la société politique « toute entière ». Il suggère ainsi que les printemps arabes sont « exemplaires » parce qu'ils veulent rompre avec un mode de « gouvernance » intolérable et inique, qui déborde très largement le cadre du Moyen-Orient. Avec patience, en rassemblant divers matériaux, des archives tournées au téléphone portable, des interviews de quelques figures déterminantes du séisme tunisien (cyber-activistes, syndicalistes, hommes, femmes, etc.), Démocratie année zéro donne une réelle profondeur socio-historique à un événement souvent réduit au symbole de l'immolation de Mohamed Bouazizi. Depuis les premières émeutes de la région minière de Redeyef en 2008 jusqu'à l'élection de l'Assemblée constituante en 2011, en passant par les protestations de la jeunesse éduquée en 2010, nous voyons un pays s'ouvrir une voie incertaine, mais irréversible. 

Durée
114 min
Année
2012
Pays
Belgique, Tunisie, Qatar
Sections
Etat d'Esprit
Regard Neuf
Langues
français, arabe
Sous-titres
anglais, français
Production
Benoit Roland
Contact de vente
Benoit Rolandbenoit@wrongmen.be
benoit.roland@gmail.com
+32479439822

Etat d'Esprit

→ Tous les films