Parc

Arnaud des Pallières
France, 90 min

Dans la banlieue résidentielle d’une ville américaine, deux hommes voient leur parcours existentiel se croiser de façon tragique. Avec un style sec, des personnages prenant forme à partir des corps des acteurs et une structure à rebrousse-poil, des Pallières restitue le récit de l’écrivain John William Cheever tout en captant le sens profond de sa poétique, axée sur la description hallucinée de la bourgeoisie américaine.
Dans la banlieue résidentielle d’une ville américaine, deux hommes – un père de famille bien-pensant et heureux, et un riche célibataire en guerre contre le monde – voient leur parcours existentiel se croiser de façon tragique. C’est à partir de ce sujet, tiré d’un roman de Cheever, que des Pallières réalise son film le plus difficile et le plus audacieux. L’adaptation d’un texte littéraire constitue pour tout cinéaste un défi majeur. Trahir l’œuvre sur le fond pour en respecter la forme et l’esprit est le chemin le plus risqué : s’écarter de la description littérale pour tenter de transposer l’art de l’écriture à travers un acte de création équivalent. Avec un style sec, des personnages prenant forme à partir du corps des acteurs et une structure à rebrousse-poil, des Pallières relève le défi avec succès. Il restitue le récit de Cheever tout en captant le sens ultime de sa poétique, axée sur la description hallucinée de la bourgeoisie américaine, dont la complexité, la dualité, le contraste entre un désir de respectabilité et une profonde corruption morale explosent dans Parc avec froideur.

Luciano Barisone

Bande-annonce

Durée
90 min
Année
2008
Pays
France
Section
Atelier Arnaud Des Pallières
Langue
français
Sous-titre
anglais
Production
Serge LalouMarie Guirauden

Atelier Arnaud Des Pallières

→ Tous les films