Marco Bellocchio
Italie, France | 2009 | 128 min
Langue : italien
Sous-titres : français, anglais

Entrelaçant fiction et images d’archives, Vincere traverse les heures Mussolini sous l’œil de sa relation avec Ida Dalser, déterminante pour la création du quotidien Il Popolo d’Italia, bientôt organe du Parti national fasciste. Abandonnée par le Duce puis internée, elle est le témoignage d’un totalitarisme infiltré dans l’intime ainsi que d’une femme en lutte contre l’irrésistible devenir fasciste.

Vincere traverse plusieurs épisodes de la vie de Mussolini sous l'œil de sa relation avec Ida Dalser ; une rencontre qui fût déterminante pour la création du quotidien Il Popolo d’Italia en 1914, bientôt organe du Parti national fasciste. Le réalisateur dégrossit la genèse mussolinienne de ses détails et de ses repères chronologiques au profit d’une étude de corps et de visages traversés par le contexte autoritaire. À l’ordination chronologique des faits, Marco Bellocchio privilégie l’Histoire comprise sous le régime des affects : la mainmise du Duce sur Dalser – désavouée, puis internée de force en 1927 – est le programme fasciste appliqué à l’intime. Une lecture qui est permise par la réussite plastique d’un film pris en tension entre sa fiction et l’acharnement du réalisateur à sculpter ses scènes dans le matériel d’archive. Les prises de vues ont une double fonction : palliatifs nécessaires aux images manquantes du récit de Dalser et projections de sa lutte contre l’amnésie collective. Ainsi se comprend la dégradation significative entre l’érotisme hors du temps de Filippo Timi – qui donne corps à Mussolini dans la mémoire de Ida Dalser – et la face carrée du dictateur figé par l’archive.

Pierre Guidez

 
Montage
Francesca Calvelli

Invité d’honneur Marco Bellocchio

→ Tous les films