Mein liebster Feind

Werner Herzog
Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, 95 min

Retour aux grandes heures du cinéma européen, lorsque les italiens tournaient des westerns à Almería, lorsque des morts-vivants sortaient de leur tombe et des tueurs aux gants noirs poignardaient de jolies femmes sous la douche. Klaus Kinski était le roi des films à petit budget vite ficelés, aujourd’hui considérés cultes. Un acteur accompli, au caractère bouillant, que personne ne prenait au sérieux, excepté Werner Herzog. Ensemble, ils ont fait cinq films devenus des classiques de l’histoire du cinéma. Mais ce qui aurait pu être une relation de travail fructueuse se transforma en cauchemar. Kinski disait d’Herzog qu’il était un homme sans talent, et qu’il ne comprenait pas la beauté, l’ampleur et la grandeur véritable de son génie. Herzog, lui, tentait de protéger son travail des délires d’un homme qu’il commençait à prendre pour un fou. Pourtant, de cette relation orageuse, Herzog a tiré quelques-uns de ses chefs-d’œuvre les plus marquants, arrachés au chaos qui les avait conçus. Tiraillé entre amour et haine, le réalisateur se livre dans ce film réalisé après la mort de l’acteur.

Giona A. Nazzaro

Durée
95 min
Année
1999
Pays
Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis
Section
Maître du Réel Werner Herzog
Langues
allemand, anglais, espagnol
Sous-titres
français
Production
Lucki StipetićCafé ProductionsZephir FilmThe British Broadcasting Corporation BBCBRArteWDRYLE The Finnish Broadcasting CompanyThe Independent Film Channel

Maître du Réel Werner Herzog

→ Tous les films